Textes de nos intervenants

Notre sélection de texte
 

DANS QUELLE DYNAMIQUE RELATIONNELLE DANSONS-NOUS ?


Le bal tango, que l'on appelle la milonga, est un terrain d'observation.
Il offre un espace social révélateur de notre manière d'être en relation avec les autres mais aussi
avec la VIE...

Avant de m'initier au Tango, j'ai été formée par le psycho-sociologue Jacques Salomé.
J'ai adapté à l'univers du tango une de ses "grilles de lecture".


Voici donc la description des 5 attitudes ou dynamiques relationnelles qu'il est
possible d'observer à la milonga... à vous de repérer dans quel mode vous fonctionnez...   
 

1) "L'EPONGE": j'absorbe... le bon comme le mauvais...
 

La personne éponge est super réceptive à l'environnement, à l'état d'âme des personnes qui
l'entourent. Elle ressent les tensions, la tristesse ou l'enthousiasme de chaque partenaire.

Elle capte aussi les désirs et les idées de l'autre qu'elle peut confondre avec les siens.

L'éponge est venue prendre son premier cours de  tango parce qu'elle a suivi quelqu'un.

Peu consciente de ses désirs profonds l'éponge n'opère aucun tri, elle capte c'est tout.

Elle sera affectée si le parquet manque de talc, applaudira à tout rompre la démo, sera la seule à
remarquer que la dame en vert fait tapisserie, ou que le copain de l'association a enfin osé

inviter la belle argentine.

Incapable de refuser, la femme éponge acceptera de danser avec celui qui lui déplaît pour ne pas
lui faire de peine. 

L'homme  éponge a énormément de mal à inviter la danseuse de ses rêves, il arrive trop tard, il
se cantonne à incarner le gentil qui fait danser toutes les filles restées assises.

Il les connaît toutes vu que comme il manquait des hommes, il refait pour la troisième année le
cours débutant...

L' éponge est tellement affectée par l'ambiance qui l'entoure, que pour se sentir bien il ou elle
doit d'abord vérifier que les autres se sentent bien.
En donnant de la patience aux débutants, un petit coup main à l'organisation ou en
raccompagnant  ceux qui n'ont pas de voiture.

 "La milonga c'est comme la vie avec ses hauts et ses bas", mais l'éponge finit sa soirée
le ventre gonflé d'avoir tout absorbé.
 

2) "L'ENTONNOIR" : les situations glissent  sur moi... même pas mal !
 

A l'inverse pour "l'entonnoir" tout lui est égal. Imperméable, rien ne semble le toucher.

S'Il prend un râteau... si Elle est peu invitée... l'entonnoir fait preuve de stoïcisme!
Il lui en faut davantage pour s'émouvoir. C'est le problème de l'autre, qui ne sait pas ce qu'il perd! 

Passionné de figures, il se promène avec sa caméra, filme toutes les démos, surtout les pieds. 
Elle, observe la tenue et les chaussures de la danseuse. 

Il regarde le sol quand il danse.
Elle le maintient à distance, tango milonguero ou pas, on n'est pas obligé de se coller!

Peu sensibles à la musique, au début ils confondaient la valse avec les milongas.
Maintenant si on leur demande s' ils préfèrent  d'Arienzo ou Pugliese çà leur est égal, il faut varier
c'est tout!
 

Qu'il pleuve ou qu'il neige l'entonnoir danse tous les vendredis, sauf quand ses douleurs de dos
l'immobilisent. L'ostéopathe dit que c'est parce qu'il bloque ses émotions.

 Lui ou elle pense que son mal de dos n'a rien à voir avec son relationnel et que ces histoires sont
pour les psycho-machins qui aiment se prendre la tête
.

" La milonga c'est un salon de danse un point c'est tout!"
 

3) "LE FITRE À CAFÉ ": Je ne retiens que le mauvais !
 

La danseuse ou le danseur "filtre à café" laisse passer le bon vécu, pour se focaliser uniquement
sur le négatif.

Il  notera les personnes qui l'ont évité, sans reconnaître qu'il  n'est pratiquement jamais resté
assis(e) plus d'une tanda.

Il reprochera l'augmentation de deux euros du prix de l'entrée, sans apprécier qu'une
consommation est maintenant incluse.

Elle se plaindra des hommes qui n'invitent que les jeunes femmes en oubliant de sourire à son
mari qui aime bien danser avec elle.

Si le bon danseur l'invite c'est parce que ce soir  il y avait  peu de filles... le pire c'est qu'elle n'a
pas vraiment pu apprécier à cause de ses chaussures neuves qui lui faisaient mal aux pieds.

Si la jolie danseuse accepte la deuxième série avec l'homme "filtre à café", il en profitera pour lui
glisser quelques conseils pour qu'elle améliore son axe.

Pour" le filtre à café", il y aurait beaucoup de choses à améliorer : le manque de parité
homme/femme, la qualité du sol, ceux qui ne savent pas circuler dans le bal ou qui ne font pas
d'effort vestimentaire...  

"Le tango c'est une danse difficile, qui demande des années d'efforts car il y a toujours
quelque chose à améliorer"
 

4) "LA PASSOIRE À PÂTES" : Je ne retiens que le bon !
 

Souriant et toujours de bonne humeur, il ou elle développe la positive attitude.

Quelques notes de bandonéon et tout ses soucis s'envolent, l'abrazo est son remède miracle.

Toujours émerveillé(e) de pouvoir prendre, plusieurs personnes, chaque soir, dans ses bras, pour
partager, d'âme à âme, le plaisir de la danse.

Chaque partenaire offre une saveur unique et la milonga est un grand buffet à déguster sans
modération. 

A noter qu'avec le temps, le choix de ses partenaires se fait sur un mode plus gourmet que
gourmand.  Préférant savourer un excellent tango plutôt que de se gaver de danses médiocres.

Toujours partant(e) pour aller danser ici ou là, globe trotter du tango, son compte Facebook est
rempli de danseuses et danseurs du monde entier prêt à l'accueillir dans les villes où auront lieu
les prochains festivals. 

Son rêve : enseigner le tango aux enfants pour qu'il y ait moins de violence à l'école et pourquoi
pas  organiser un festival tango à Disneyland.

La passoire à pâtes pense que ..."Si tout le monde dansait le tango il y aurait moins de
guerre dans le monde"
 

5) "L'ALAMBIC": J'apprécie le bon, j'accepte aussi le mauvais... que je transforme en bon !
 

Pour le danseur ou la danseuse "alambic" chaque soirée est l'occasion d'affiner sa perception
des situations relationnelles qui se vivent avant, pendant et après la danse et de transformer ce
qui pourrait lui être désagréable.

Même si le plaisir est souvent au rendez vous, une réalité ne lui a pas échappé:  la plupart des 
personnes qui abandonnent le tango le font pour des raisons relationnelles.

L'alambic a noté que l'univers tango, avec ses codes d'invitation, ravive et met en évidence les 
blessures profondes de chacun: jalousie, trahison, rejet, abandon, humiliation, injustice...

Les expériences vécues dans la danse n'étant que le reflet de son histoire personnelle,
"l'alambic" en profite pour effectuer un travail d'introspection, qui consiste a identifier chaque
fois plus clairement ce qui le blesse ou le nourrit.

L'Alambic vit le tango comme un art du lien, il privilégie la dimension relationnelle plutôt que la 
recherche esthétique. 

Les codes d'invitation et tout le rituel social qu'offre la milonga sont pour lui un terrain de jeux 
dans lequel il s'observe. Au fur et à mesure de son évolution de danseur ou de danseuse, 
l'alambic expérimente des attitudes relationnelles qu'il améliore pour les rendre plus adaptées.

Pendant la danse aussi, l'alambic cherche à se comporter comme un alchimiste, en supprimant
la notion d'erreur, qu'il transforme en opportunité de créativité. 

Ceci demande un grand centrage, de l'acceptation et une bonne connaissance des mécanismes
de la danse. Mais c'est comme çà que l'alambic se sent libre et fraternel.

"Le tango a des effets thérapeutiques, car la milonga est un dojo qui offre, un excellent 
tremplin d'évolution, et de nombreux partages physiques, émotionnels, artistiques et 
même parfois spirituels..."


Eva Wagner

Contacts


Depuis 1986.
Téléphone: +33 (0)9 54 59 57 17
Du lundi 14h au vendredi 12h
- de 9h00 à 11h30
- de 14h00 à 18h00

E-mail: contact@existence.fr

Les Jardins Intérieurs

Réunions familiales, sportives, culturelles, séminaires, congrès, stages et formations...
1 hectare, 43 chambres, 1 restaurant intérieur avec terrasse extérieure, au coeur d'un parc arboré et fleuri, avec piscine.