Textes de nos intervenants

Notre sélection de texte
 

le Sensitive Gestalt Massage® (SGM) (Pierre Grimberg)

Le Sensitive Gestalt Massage® (SGM) est un massage de relaxation dont les buts sont la détente, l'augmentation de la conscience corporelle et l'énergétisation.

Sa création, par Margaret ELKE, date des années 1960 - 1970.

A cette époque,qui est celle du développement de la psychologie humaniste, diverses psychothérapies s'intéressent au corps et au toucher. Et c'est tout naturellement dans ce courant que se sont développées plusieurs techniques de massage qui n'étaient pas des psychothérapies, mais qui n'étaient pas non plus des techniques soignantes au sens médical du terme. C'est pourquoi on
parle à leur propos de "techniques psycho-corporelles" dans la mesure où elles s'adressent autant au corps qu'au psychisme et à l'affectif.

C'est particulièrement à Esalen, village situé sur la côte Pacifique, près de San Francisco, que de nouvelles techniques ont vu le jour. C'est pourquoi au début, en France, le SGM était appelé "Massage Califormien". C'est même probablement le premier à s'être appelé ainsi. Mais du fait que certaines personnes ont utilisé cette technique à des fins sexuelles, l'expression "Sensitive Gestalt Massage® a été reprise.

Le mot anglais "sensitive" signifie "sensible". Il exprime la qualité du toucher, le fait que la pression des mains du praticien,ainsi que son rythme, sont adaptés à la personne massée ou à son état du moment.

Le mot "Gestalt" signifie "forme" ou plutôt "forme achevée". Il vient de la "Gestalt Thérapie" qui est une psychothérapie. Dans le "Sensitive Gestalt Massage®, on retient essentiellement l'idée de globalité, car le massage est complet. Il s'adresse à la globalité de la personne, et pas seulement à son corps.

C'est également un travail qui se fait dans le contact, notion-clé de la Gestalt-thérapie, ainsi que dans "l'ici et maintenant", autre notion-clé.

Caractéristiques générales

Ce massage est d'abord caractérisé par le fait qu'il se pratique avec de l'huile, sur une personne allongée, et qu'il est complet. En effet, peu à peu, partie par partie, tout le corps est massé, et en même temps il est réunifié grâce à des mouvements appropriés. De plus, le praticien s'attache à effectuer les mêmes mouvements à droite et à gauche, ce qui a un effet structurant. A la fin du massage qui dure une heure à une heure et quart, la personne massée sent son corps reconnu dans le détail, et en même temps elle
se sent unifiée, non pas unique (ce qu'elle est toujours, en tout état de cause!) mais une, en un seul morceau. De plus, si le praticien est présent, s'il respecte la symétrie, s'il effectue correctement les mouvements, la personne massée ne sent pas seulement son corps reconnu, mais elle se sent reconnue pour elle-même, en tant que personne.

La technique
La technique du Sensitive Gestalt Massage® est une synthèse de différentes approches qui, utilisées harmonieusement, contribuent au bien-être et à la détente.

Il y a d'abord un processus de début qui permet à la personne massée de commencer à se détendre et de faire confiance au praticien. C'est un processus simple d'installation, dans lequel le confort de la personne massée est recherché jusque dans les moindres détails. Ensuite, le praticien prend contact avec elle, lentement, des pieds à la tête, et il l'incite à respirer profondément. Puis il commence le massage proprement dit. Il n'y a pas d'ordre défini à l'avance. Diverses considérations interviennent pour influer sur ce choix, la demande de la personne massée, ou la prise en compte de son besoin, qu'il s'attache à découvrir. Cela l'aide également à choisir les mouvements qu'il utilise. En effet, et c'est une des richesses du SGM, il dispose d'une très grande quantité de mouvements, qui peuvent tous s'exercer avec plus ou moins de pression, ou plus ou moins lentement.

Ces mouvements sont extrêmement précis. Ils définissent exactement le corps de la personne massée tel qu'il est, ce qui, en augmentant sa conscience corporelle, lui permet de se sentir très bien traitée. En cela, le SGM a une réelle valeur thérapeutique. En touchant son corps avec respect et délicatesse, le praticien l'aide à retrouver l'estime et même l'amour d'elle-même, ainsi que la confiance en l'autre.

Il y a également un processus de fin qui permet de se séparer progressivement. Le praticien pose une grande serviette sur la personne massée, effectue un certain nombre de pressions des pieds à la tête, qu'on appelle "l'enracinement", et il la laisse seule quelques minutes pour qu'elle puisse intégrer le massage qu'elle vient de recevoir et retrouver son individualité.

Enfin, avant ou après qu'elle se soit relevée, le praticien incite la personne massée à verbaliser son expérience, à parler de son ressenti pendant la séance de massage, ce qui lui permet de mieux l'intégrer. On appelle cela le "feedback".

Les effets du Sensitive Gestalt Massage® (SGM)

Les effets du SGM sont multiples. Il y a bien sûr des effets purement physiologiques, la peau est entièrement stimulée, le sang circule mieux, les muscles sont pétris et deviennent plus souples. La détente s'installe et la personne massée ressent même souvent une certaine euphorie. Mais comme nous l'avons entrevu, s'ajoutent beaucoup d'effets d'ordre psychologique, notamment la prise en compte de l'importance du corps, la prise de conscience de sa forme, de ses dimensions, de ses blocages éventuels, de ses points de tension, de sa globalité, qui forme un tout indissociable.

De temps en temps, surgit même une émotion, déclenchée précisément, bien qu'involontairement, par la présence du praticien. Ces émotions sont rares, beaucoup plus rares et beaucoup moins extravagantes qu'on ne se l'imagine souvent quand on n'est pas averti. De plus, elles sont bien gérées par les praticiens qui ont appris à se comporter dans ce genre de situation. Mais au
demeurant, il n'y a pas lieu d'en avoir peur, car elles sont toujours bénéfiques. C'est la preuve que la relation praticien - personne massée est très positive. Bien sûr, pleurer est l'expression d'une tristesse, mais il s'agit d'une souffrance ou d'une tristesse enfouies qui ne demandaient qu'à faire surface pour le plus grand bien de la personne chez qui elle survient.
D'ailleurs, celle-ci se sent toujours beaucoup mieux après.

Il faut enfin remarquer qu'il y a beaucoup de plaisir à recevoir un massage, ainsi qu'à le pratiquer, et le plaisir est trop rarement revendiqué comme étant thérapeutique pour que cela ne soit pas souligné.


Pierre Grimberg
Formateur SGM

Contacts


Depuis 1986.
Téléphone: +33 (0)9 54 59 57 17
Du lundi 14h au vendredi 12h
- de 9h00 à 11h30
- de 14h00 à 18h00

E-mail: contact@existence.fr

Les Jardins Intérieurs

Réunions familiales, sportives, culturelles, séminaires, congrès, stages et formations...
1 hectare, 43 chambres, 1 restaurant intérieur avec terrasse extérieure, au coeur d'un parc arboré et fleuri, avec piscine.